PRESENTATION
GALERIE
LIVRES &
PARUTIONS
 EXPOS 
 CONTACT
LIENS 
Pour Commander
 
Le Bec en l'air - Editions
   
   



Passionnée par la transmission de la mémoire d’une époque, et après avoir photographié pendant vingt ans des musiciens, chefs d’orchestre et solistes en plein acte de création musicale, j’ai voulu approcher d’autres artistes, silencieux ceux-là, cachés au fond de leurs ateliers, discrets, loin de la foule, loin des spectateurs.

Ces créateurs si peu connus du « grand public », j’ai souhaité leur donner un visage dans l’ombre protectrice de leur refuge.

Pourquoi les Alpes de Haute Provence ?
« Immigrée » depuis quinze ans, cette terre me parle, me touche profondément. Il m’a semblé que ces artistes installés sur ce territoire si dur, si âpre, l’avaient eux aussi choisie… Dans notre département, nombreux sont les artistes de toutes disciplines, issus des Beaux-Arts ou autodidactes de grand talent, qui œuvrent dans le silence et dont l’existence est souvent ignorée de leurs plus proches voisins.

Pourquoi l’atelier et non pas un simple portrait ?
Les ateliers d’artistes sont un reflet de leur personnalité, c’est ce que j'ai souhaité faire découvrir.

Montrer à un public profane un lieu de création est une gageure. C’est d’une part me faire accepter par l’artiste dans son intimité, d’autre part lui demander de consentir à la dévoiler à un public inconnu.

Un pari réussi, après des rencontres chaque fois uniques, passionnantes, pleines d’échanges qui, m’entraïnant d’un coin à l’autre du département, m’ont permis aussi d’en apprécier l’exceptionnelle variété des paysages.

J’ai préféré travailler le plus « légèrement » possible, sans mettre d’autres obstacles entre l’artiste et moi que mon objectif, sans éclairage sophistiqué, un simple flash lorsque je ne pouvais pas faire autrement. L’essentiel s’est passé dans les discussions à bâtons rompus autour d’un café, c’est à ce moment-là que la photo se « réfléchissait ». La confiance et le respect établis de part et d’autre, il ne me restait plus qu’à cueillir l’instant propice. Chaque portrait a été pour moi un cadeau, que chacun en soit remercié.

Ce travail de plusieurs années a pu être exposé grâce au soutien du Conseil Général des Alpes de Haute Provence qui a voulu ensuite en fixer la mémoire dans ce livre.

À cette occasion, souhaitant donner la parole aux artistes, j’ai demandé à chacun de répondre à mon regard en écrivant un texte sur leur atelier.

PORTRAITS D'ATELIER
HISTOIRE(S) DE LIRE